La quinte juste - éveil et apprentissage de la musique

Les timbres et registres de voix

La voix est un instrument de musique à part entière. Chaque personne naît avec un timbre particulier en raison de sa morphologie et de son héritage génétique.

Les timbres ‒ ou couleurs ‒ de voix peuvent être très différents d’une personne à l’autre.

En témoigne le vocabulaire riche qui est utilisé pour parler des caractéristiques de la voix : celle-ci peut être chaude, douce, sensuelle, métallique, sourde, timbrée, claire, rauque, sombre, voilée, éraillée, atone, plate, puissante, blanche, nasale…

Le chant permet d’exprimer des sentiments et des émotions, et nécessite un engagement physique important. En cela, on peut dire qu’il unifie le corps et l’esprit, et procure une véritable joie à celui qui s’y adonne.

Dans le registre lyrique, c’est-à-dire des voix d’opéra, on classe les voix par tessitures ‒ ou registres ‒, du plus grave au plus aigu, en fonction des notes que les chanteurs chantent avec le plus de facilité.

Cela permet également aux compositeurs d’écrire selon les capacités de chaque type de voix.

Par exemple, quand Bizet écrit Carmen, il sait que celle-ci envoûtera Don José par les sons graves et sensuels d’une mezzo-soprano et que sa rivale, Micaëla, apportera au public l’émotion née de sons plus clairs et brillants.

Carmen, G. Bizet, duo Don José et Micaêla

Chez les femmes

Contralto : Nathalie Stutzmann
Mezzo-soprano : Stéphanie d’Oustrac
Soprano : Natalie Dessay

Chez les hommes

Basse : Kurt Moll
Baryton : Thomas Hampton
Ténor : Roberto Alagna
Haute-contre : Cyril Auvity
Contre-ténor : Philippe Jaroussky

Quelle différence y a-t-il entre un haute-contre et un contre-ténor ? La distinction n’est pas toujours évidente…

Le haute-contre est un ténor aigu avec voix mixte, c’est-à-dire qu’il chante parfois en voix de tête (registre le plus aigu, le plus léger) et parfois en voix de poitrine (technique opposée), tandis que le contre-ténor est un falsettiste, c’est-à-dire qu’il utilise uniquement sa voix de tête (également appelée « voix de fausset »).

Retour sur Encyclopédie de la musique - Les spécificités de la voix