La quinte juste - éveil et apprentissage de la musique

Les techniques vocales dans des domaines autres que celui de l’opéra

La variété

Parmi les chanteurs de variété, nous avons des exemples de chanteurs à la voix haut-perchée et avec des tessitures très étendues.

Par exemple, Daniel Balavoine (1952-1986) avait une voix qui pouvait aller très haut dans les aigus.
Daniel Balavoine, SOS d’un Terrien en détresse

Autre exemple : Mika, dont la tessiture est particulièrement étendue (3 octaves et demi !), peut chanter les notes les plus graves comme les plus aiguës.
Mika, Take It Easy

En variété, il n’y a pas vraiment un style ou une technique, certains chanteurs s’inspireront du jazz, comme Claude Nougaro ou Michel Jonasz et d’autres du lyrique, comme Florent Pagny.
Claude Nougaro, Le Jazz et la Java
Michel Jonasz, La Boîte de jazz
Florent Pagny, Con te partiro

Le jazz

La technique et le timbre des chanteurs de jazz sont généralement très différents de ceux des chanteurs d’opéra. Ils doivent développer leur sens du swing et de l’improvisation, là où le chanteur lyrique doit s’en tenir à la partition telle qu’elle est. De plus, ce qui peut apparaître comme un défaut dans le chant lyrique (où la voix du chanteur doit être « pure ») peut devenir une qualité en jazz : un « grain » dans la voix, une voix rauque ou voilée, etc.
Ray Charles, Hit The Road Jack
Tony Bennett, Amy Winehouse, Body And Soul

Le slam

C’est une forme moderne de poésie qui allie écriture, oralité et expression scénique. Les slameurs se focalisent à la fois sur ce qu’ils disent et sur la manière dont ils le disent. Le mouvement, venu des États-Unis, se développe en France dans les années 1990. Il n’est toutefois popularisé que par la sortie du premier album de Grand Corps Malade Midi 20, en 2006.
Grand Corps Malade, Les Voyages en train
Benjamin Biolay, Jeanne Cherhal, Brandt Rhapsodie

Le scat

C’est l’art de chanter sans paroles. Les onomatopées sont utilisées plutôt que des paroles : « sha-dou-lia-dou-a ! »
Cab Galloway, The scat song

Le beat-box

Il consiste à faire de la musique en imitant le son des instruments uniquement avec sa bouche. Pour faire du beat-box, il faut puiser dans différentes techniques du chant : percussions vocales, imitations d’instruments, bruitages vocaux...
Eklips, History of Hip hop

Retour sur Encyclopédie de la musique - Les spécificités de la voix