La quinte juste - éveil et apprentissage de la musique

Le chant chez les enfants et la mue des adolescents : la voix évolue

Garçons et filles peuvent-ils chanter le même répertoire ?

Bien sûr !

Avant la mue, il est important de rappeler aux enfants, filles et garçons, qu’ils peuvent chanter la même chose, et que leur voix se situe dans le même registre. En effet, certains jeunes garçons s’imaginent qu’ils ne peuvent pas aller dans les aigus parce que ce sont... des garçons !

Si les différences vocales sont quasiment inexistantes chez les très jeunes filles et garçons, des transformations apparaissent cependant à mesure qu’ils grandissent, et notamment à la puberté, période où l’enfant devient un adolescent. À la naissance, la taille des cordes vocales est de 4,5 à 5 mm et le larynx ‒ à l’intérieur duquel se trouvent les cordes vocales ‒ est en position très haute. Durant toute la croissance, le larynx va grossir et descendre dans le cou, tandis que les cordes vocales vont s’allonger.

Au moment de la mue, le larynx augmente de 60 % chez les garçons, et les cordes vocales s’allongent, passant de quelques millimètres à environ 18 à 24 mm, tout en s’épaississant. Chez eux, la mue apparaît vers 12-14 ans, peu après la poussée de croissance, ce qui entraîne un changement de registre important et assez soudain (cela peut prendre entre six mois et un an). Le timbre devient alors beaucoup plus grave.

Au XVIIIe siècle, les castrats étaient amputés de leurs testicules avant leur mue. Ainsi, leur larynx n’évoluait plus, il resté placé très haut, ce qui expliquait que leur voix gardait un timbre particulier.

Un extrait du film Farinelli (1994)

Les garçons sont-ils les seuls à muer ?

Non, les filles muent également, mais c’est moins spectaculaire car cela se fait sur un temps beaucoup plus long (environ trois ans), et chez elles le larynx n’augmente que de 34 %. Le registre de la voix, qui devient plus grave, ne perd que 2 ou 3 tons.

 

Retour sur Encyclopédie de la musique - Les spécificités de la voix