La quinte juste - éveil et apprentissage de la musique

La hauteur des notes

Il faut bien différencier « hauteur » et « valeur » des sons.

La hauteur des sons ‒ des notes ‒ détermine la mélodie, tandis que la durée des sons indique le rythme.
En musique occidentale, on désigne la hauteur par le nom d’une note sur une échelle ou gamme.
La gamme est une suite de 8 notes qui se succèdent de manière ascendante : du grave à l’aigu (do, ré, mi, fa, sol, la, si, do) ; ou de manière descendante : de l’aigu vers le grave (do, si, la, sol, fa, mi, ré, do).
Plus les notes sont écrites sur le haut de la portée (voire au-dessus de la portée), plus elles seront aiguës, et inversement, plus elles sont écrites sur le bas de la portée (voire en-dessous de la portée), plus elles seront graves.

Une petite comptine célèbre pour retenir les notes de la gamme

Il existe aussi une hauteur des notes « relative », plus difficile à appréhender pour les non-musiciens.
La hauteur relative d’une note dans la gamme s’appelle « degré ». Par exemple, dans la gamme de do, le Ier degré sera le do (appelé également « tonique »), dans la gamme de sol, le Ier degré sera le sol, dans la gamme de mi, le Ier degré sera le mi, etc. (les degrés s’écrivent toujours en chiffres romains).

La gamme est constituée d’une succession d’« intervalles ». L’intervalle est la distance qui sépare deux notes.
Puisque la gamme comporte huit notes, nous aurons donc une succession de sept intervalles.
Les intervalles ne sont pas toujours identiques. Nous avons des petites distances entre deux notes : c’est le « demi-ton » ; et des grandes distances : le « ton ».
Cette répartition des tons et demi-tons est visible sur le clavier d’un piano :
En passant d’une touche blanche à la touche noire qui est immédiatement à sa droite, ou d’une touche noire à la touche blanche qui est tout de suite à sa droite, nous « montons » d’un demi-ton.
En passant d’une touche blanche à la touche blanche suivante, nous montons d’un ton, sauf entre le mi et le fa, et entre le si et le do. Il n’y a pas de touches noires entre elles : le son ne monte alors que d’un demi-ton.

Tons et demi tons

Retour sur Musique pratique - Bases du solfège