La quinte juste - éveil et apprentissage de la musique

De la Renaissance au baroque

La musique Renaissance couvre environ deux siècles. Elle se situe entre le Moyen Âge et le style baroque, c’est-à-dire de la deuxième moitié du XVe siècle jusqu’à la moitié du XVIIe siècle. L’époque baroque se termine en 1750, à la mort de Jean-Sébastien Bach.

Au XVIe siècle, la musique commence à s’éloigner de l’Église, qui perd progressivement son pouvoir absolu. Elle est envisagée comme un divertissement qui s’adresse aussi aux hommes (les œuvres musicales étaient jusqu’alors exclusivement des œuvres religieuses, destinées à la gloire de Dieu). La musique acquiert une plus grande liberté d’expression et une diversité de thèmes : on parle alors de « renaissance musicale ». L’imprimerie va, en parallèle, permettre une diffusion plus rapide et efficace des œuvres composées, qui ne cessent de s’enrichir. De nombreux instruments de musique sont également créés durant la Renaissance parmi lesquels : la viole de gambe, la lyre, le luth, la vielle ou la harpe.

Extrait de viole de gambe
Interprétation des Gymnopédies, d’Erik Satie, à la lyre
Extrait d’un morceau de vielle et de luth
Extrait d’un morceau de harpe
Extrait d’un morceau de clavecin

Au XVIe siècle est inventé l’opéra. Le principe de l’opéra est de proposer un poème ou une pièce de théâtre dont les dialogues et paroles sont toujours chantés.

Claudio Monteverdi (1567-1643), est un compositeur majeur de ce nouveau genre, et son œuvre intitulée L’Orfeo (1607) est considérée comme le premier opéra de l’histoire.
Extrait de l’opéra Orfeo

Au XVIIe siècle, Jean-Philippe Rameau (1683-1764) écrit les premiers opéras français, notamment Les Indes galantes.
Extrait des Indes galantes – « Danse du grand calumet »

Jean-Baptiste Lully (1632-1687) est connu pour être le compositeur préféré de Louis XIV. Il collabore notamment avec Molière pour la comédie-ballet du Bourgeois gentilhomme, dans laquelle il allie danse et musique instrumentale.
Extrait du Bourgeois gentilhomme ‒ « Marche pour la cérémonie des Turcs »

Au XVIIIe siècle, le langage musical est en pleine évolution. La musique baroque est à la fois rigoureuse et construite de façon quasi mathématique, mais aussi fantaisiste et laissant une place à l’improvisation.
Extrait des Inventions de Bach

Les grands noms de la musique baroque sont : Antonio Vivaldi, Jean-Philippe Rameau, Georg Friedrich Haendel et Jean-Sébastien Bach.

La période baroque est aussi marquée par les débuts de la musique de chambre, qui est jouée par un petit groupe de musiciens. Il faut savoir qu’autrefois la chambre était une pièce qui pouvait tout aussi bien servir à travailler, recevoir, se divertir ou dormir ! La musique de chambre est composée pour un nombre réduit d’instruments, qui dialoguent entre eux, s’écoutent et se répondent.

Citons par exemple les Concertos brandebourgeois, de Jean-Sébastien Bach.

Les formations de chambre peuvent varier :

S’ensuit le sextuor, le septuor et l’octuor, dont la formation s’apparente déjà plus à un petit orchestre.

Jeune quatuor de violoncelles

Retour sur Encyclopédie de la musique - Histoire de la musique