La quinte juste - éveil et apprentissage de la musique

La musique à travers le temps

Si nous n’avons pas de traces d’écriture musicale avant le Moyen Âge, nous savons, grâce aux instruments retrouvés lors des fouilles archéologiques, que la musique est née avec les premiers hommes (période paléolithique).

Ces derniers s’inspiraient des sons qu’ils entendaient dans la nature. D’une part, les bruits produits par les quatre éléments : l’eau (pluie, vagues…) ; la terre (tremblements de terre, éboulis...) ; l’air (vent, tonnerre…) ; et le feu (incendies, craquements de branches…) ; d’autre part, les cris des animaux, et notamment les sifflements des oiseaux.

Oiseau Préhistoire

L’homme a cherché à imiter ces sons en créant des instruments avec ce qu’il trouvait dans la nature : des roseaux, des os évidés, des percussions sur des peaux d’animaux ou des arcs musicaux par exemple. En 2008, les fragments d’une flûte vieille de 35 000 ans ont été découverts dans la grotte de Hohle Fels (Allemagne) : c’est à ce jour le plus vieil instrument de musique du monde !

Instruments préhistoriquesInstruments préhistoriques© Bastien M.

C’est en « organisant » ces sons que les hommes ont commencé à créer de la musique. Celle-ci était sacrée. C’était de la musique « incantatoire » : elle servait à communiquer avec les esprits ou à demander de l’aide aux dieux. Aujourd’hui, cette pratique existe encore chez certaines peuplades primitives.

Pour l’Antiquité, aucune trace d'écriture musicale (et encore moins d’enregistrements !) ne nous est parvenue, mais les archéologues ont retrouvé des peintures et objets de la vie courante illustrés de scènes dans lesquelles l’homme joue de la musique. En Grèce, on utilisait des flûtes, cithares, crotales (petites cymbales), harpes, tambourins, flûtes de pan ; à Rome, les légions jouent de la trompette droite et du buccin (trompette ronde)...
 

Retour sur Encyclopédie de la musique - Histoire de la musique