La quinte juste - éveil et apprentissage de la musique

Claude Debussy

Achille-Claude Debussy est né près de Paris, en 1862, dans une famille de commerçants.

Pour fuir la guerre de 1870 et les émeutes parisiennes, le jeune garçon part avec sa mère et ses frère et sœur chez une tante, à Cannes. Lorsqu’ils rentrent à Paris, leur père a été condamné à plusieurs années de prison, et ils doivent s’installer dans un appartement de deux pièces en attendant des jours meilleurs. Malgré leurs faibles revenus, c’est à cette époque qu’Achille-Claude commence à prendre des cours avec l’excellente pianiste, Mme Mauté de Fleurville (qui aurait été une élève de Chopin). Cette dernière constate que le jeune homme possède des dons exceptionnels pour la musique et l’encourage à poser sa candidature pour le Conservatoire de Paris. À 10 ans, il postule et réussit le concours d’entrée de la prestigieuse école, dans laquelle il restera une dizaine d’années.

Ses professeurs le pensent talentueux ; un critique d’art musical va jusqu’à parler d’un « virtuose de premier ordre dans l’avenir ».

Debussy obtient à 22 ans le premier prix de Rome* pour L’Enfant prodigue, qui lui permet d’aller étudier dans la capitale italienne. Six ans plus tard, il connaît son premier succès avec la Suite bergamasque pour piano.

Bien que ses compositions ne soient pas accueillies avec grand enthousiasme par les critiques dans les premières années de sa carrière, le compositeur finit progressivement par recueillir le succès, notamment grâce à son opéra Pelléas et Mélisande (seul opéra qu’il ait achevé), qui sera même joué à Londres et New York !

Debussy a vécu avec plusieurs femmes, a épousé Marie-Rosalie Texier, mais c’est avec Emma Bardac, qu’il épouse en secondes noces, qu’il aura une fille en 1905 : Claude-Emma Debussy. C’est pour elle qu’il écrit Children’s Corner.

Vers 1910, on lui diagnostique un cancer. Il accepte pourtant de faire une tournée en Russie alors qu’il est malade ; elle sera pour lui très éprouvante.

Achille-Claude Debussy décède en 1918 à Paris.

*Prestigieux prix décerné à diverses catégories artistiques (peinture, sculpture, architecture et composition musicale). Les lauréats étaient récompensés, entre autres, par une bourse d’étude et une formation de deux à quatre ans à l’Académie royale de France, située à Rome.

Chronologie

1862 : Naissance d’Achille-Claude Debussy
1872 : Entrée au Conservatoire de Paris
1884 : Lauréat du grand prix de Rome
1902 : Création de Pelléas et Mélisande
1905 : Naissance de sa fille Claude-Emma, pour qui il écrit Children’s Corner
1918 : Décès du compositeur

Anecdotes

Durant les répétitions de Pelléas et Mélisande, une personne mal intentionnée a saboté les partitions : on ne pouvait plus reconnaître les dièses et les bémols !

À partir des années 1900, Debussy rédige des articles en tant que critique musical sous le pseudonyme de… « Monsieur Croche » !

À écouter

Debussy - L’isle joyeuse© Pandora Selfridge

Debussy - Children's Corner, L. 113 - III. Serenade of the doll© Edward Rosser

Debussy - Suite Bergamasque - III. Clair de Lune© Simone Renzi

Retour sur Encyclopédie de la musique - Grandes figures de la musique