La quinte juste - éveil et apprentissage de la musique

Interprète

L’interprète est celui qui joue de la musique mais qui ne l’a pas composée. C’est lui qui va donner corps à la musique, qui va l’interpréter, comme un acteur interprète le texte d’un auteur. Bien sûr, l’interprète et le compositeur peuvent être une seule et même personne.

Au Moyen Âge, les troubadours étaient des compositeurs interprètes, même si parfois ils pouvaient faire interpréter leurs compositions par des ménestrels ou des jongleurs.

Jusqu’au XXe siècle, l’interprète est celui qui joue ou chante une musique écrite et planifiée par un autre. Cependant l’interprète peut être qualifié « d’artiste-interprète » car il ne se contente pas de dire ou de lire un texte musical mais lui donne corps, avec sa propre sensibilité et expressivité.

Au XXe siècle, le rôle de l’interprète va un peu évoluer avec le développement de nouveaux styles de musique. L’apport de l’interprète à la création musicale va se développer. Par exemple, avec le jazz, la notion d’improvisation et d’interaction entre les différents musiciens d’un groupe laisse une grande liberté à l’interprète, et un même morceau pourra ne pas être joué deux fois de la même façon ; l’interprète devient alors quasiment co-compositeur de l’œuvre.

Citons cet exemple de la 5e Symphonie de Beethoven, interprétée de manière totalement différente :
une interprétation classique de la 5e Symphonie par un orchestre symphonique
une interprétation « rock » de la 5e Symphonie

Citons également Cathy Berberian, qui écrira et interprétera une sorte de bande dessinée musicale : Stripsody, à base d’onomatopées. Aucune autre personne ne peut l’interpréter de la même manière, et cette partition laisse le libre champ à toutes sortes d’interprétations :
Stripsody

 

Retour sur Encyclopédie de la musique - Dictionnaire des termes musicaux